Grosse colère contre Dieu

L'accident d'autocar des enfants belges, la tuerie de Toulouse, les enfants victimes des violences en Syrie... Face à ces injustices, n'est-il pas normal de ressentir de la colère, même envers Dieu ?

Des blessures telles la perte d’un enfant laissent de profondes traces dans le coeur des parents et des proches. On pourrait penser que le temps qui passe apaise les douleurs, mais c’est comme une marque au fer rouge qui laisse des traces à tout jamais.…

Le pasteur Jean-Jacques Beljean en sait quelque chose : la mort de son fils Damien, décédé d’une leucémie il y a plusieurs années, a profondément bouleversé sa relation à Dieu.

© RR, 26.03.12

Vous avez des questions ou souhaitez réagir aux propos de nos invités ?
Contactez-nous !

Partagez ce podcast si vous l’avez aimé

dolor. porta. quis ut massa justo Aliquam luctus Lorem mi,