Pâques : la capacité d’aimer

Pierre est disciple du Christ mais lui joue un coup tordu : il le renie.… L'amitié n'est-elle pas, comme l'amour, sujette à de profondes blessures entre deux êtres ?

La théologienne Lytta Basset est bouleversée par le regard que le Christ pose sur Pierre. « Je suis frappée de voir que lorsque nous vivons un échec en amour, en amitié ou dans nos relations affectives, très souvent nous coupons les ponts. Le Christ, lui, nous redonne confiance en notre capacité d’aimer. »

© RR, 08.04.12

Vous avez des questions ou souhaitez réagir aux propos de nos invités ?
Contactez-nous !

Partagez ce podcast si vous l’avez aimé

tempus dolor id, eleifend Aenean quis adipiscing elit. Curabitur felis eget