On les appelle des convertis

Expérimenter la conversion à la foi chrétienne est une chose ; l'analyser sans a priori en est une autre. Professeur de psychologie de la religion à l'Université de Lausanne, Pierre-Yves Brandt éclaire la nature de cette expérience.

On les appelle des convertis, des nouveaux convertis. Ils sont de toute origine ou classe sociale, jeunes ou vieux, athées devenus chrétiens, catholiques devenus bouddhistes, musulmans devenus chrétiens, etc. Le phénomène peut être observé de l’intérieur ou d’un point de vue plus objectif, dans le cadre d’une discipline académique. 

« La conversion religieuse », est le titre d’un ouvrage collectif publié par Labor et Fides sous la direction de Pierre-Yves Brandt. Professeur de psychologie des religions à l’Université de Lausanne, ce dernier examine la conversion religieuse – plus spécifiquement à notre micro la conversion à Jésus-Christ, à la foi chrétienne.

Les propos, engagés cette fois-ci, du pasteur Bernard Bolay concluent ce décryptage de la conversion chrétienne.

A lire sur le même sujet : Béatrice Guelpa, « D’une foi à l’autre – Portraits de convertis », Labor et Fides, 2011

© RR, 01.04.11

Vous avez des questions ou souhaitez réagir aux propos de nos invités ?
Contactez-nous !

Partagez ce podcast si vous l’avez aimé

diam commodo et, Curabitur ut libero. ultricies vulputate,