Martine, médecin humanitaire

Martine, médecin humanitaire

Au début de ses études de médecine, Martine Fritsch est violemment confrontée aux questions existentielles de la vie et de la mort. En plein désespoir, elle achète une bible…

A la lecture de la phrase du Christ : « Je ne suis pas venu pour les bien-portants, mais pour les malades », la future médecin humanitaire comprend que cette parole concerne aussi sa souffrance intérieure. Martine Fritsch va désormais opter pour la confiance en Dieu.

© RR, 13.04.15

Vous avez des questions ou souhaitez réagir aux propos de nos invités ?
Contactez-nous !

Partagez ce podcast si vous l’avez aimé

libero. quis eleifend felis elit. nec ante. Praesent dolor